Ce qu’il faut savoir sur les douches PMR ?

Lors de l’aménagement des différentes pièces d’une maison, on a tendance à oublier un détail très important à savoir l’accessibilité des différents équipements aux personnes à mobilité réduite (PMR). Pourtant, des lois existent pour obliger les promoteurs immobiliers, en particulier ceux qui ressortent du pouvoir public, à prévoir des installations spécifiques à ces personnes. L’une des pièces les plus importantes à cet égard est la salle de bain. 

Dans cet article, vous allez découvrir toutes les exigences nécessaires pour installer des douches PMR

La réglementation autour des douches PMR 

L’installation de tout équipement sanitaire fait l’objet de plusieurs exigences qui garantissent la sécurité de l’usage. Les douches à destination des personnes à mobilité réduite (PMR), à leur tour, font objet de normes spécifiques qui existent depuis 2005. 

Il s’agit plutôt de la loi handicap du 11 février 2005 qui a été complété, ensuite, par divers arrêtés dans le but de fixer les dimensions et les équipements pour rendre les sanitaires, dont les douches, accessibles aux personnes à mobilité réduite. 

Cette loi s’est vue complétée une première fois par l’arrêté du 17 mai 2006 qui a fixé les règles techniques pour les travaux d’installation des douches PMR, et ce dans le cadre de tout chantier d’aménagement (construction ou rénovation) des bâtiments servant d’habitation. 

Vient ensuite l’arrêté du 20 avril 2017 qui est destiné aux établissements recevant du public afin d’étaler les normes de l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Plutôt destinée aux conditions d’accès à ces établissements, cette modification de la loi handicap n’a pas impacté les normes d’installation des douches PMR.

Les normes pour les douches PMR pour quels logements ?

Que ce soit pour des travaux de construction ou de rénovation, les normes pour les douches PMR concernent :

  • Les bâtiments à destination du grand public
  • Les maisons à titre individuel qui sont mises en vente, en location ou mises à disposition.
  • Les bâtiments d’habitation neufs en copropriété    

Ces normes sont à destination des promoteurs immobiliers qui font construire ou aménager des sanitaires dans ce type de bâtiment. Sont, toutefois, escomptés de l’application de ces normes les propriétaires de terrain qui font construire leur propre maison individuelle. 

Les bâtiments ouverts au public et les copropriétés ont l’obligation d’installer des douches PMR pour offrir la même qualité d’accessibilité à tout le monde. Des travaux de réhabilitation peuvent être réalisés par les personnes qui perdent une partie de leur mobilité ou les personnes âgées. 

Lire aussi : Comment réparer une fuite de douche ?

Les normes à respecter pour l’installation des douches PMR ?

D’abord, la première particularité de ces normes concerne les nouvelles maisons en construction qui ont l’obligation d’installer leur douche ou salle de bain, à défaut d’en avoir plusieurs, au rez-de-chaussée. Sinon, les normes pour l’installation des douches PMR touchent aux détails techniques et aux équipements qui doivent être mis à disposition des personnes à mobilité réduite. 

Quelles sont les dimensions d’une douche PMR ?

La règle générale concernant les dimensions d’une douche PMR est que cette dernière puisse prévoir une zone de circulation complètement confortable à personne concernée. Il faut alors prévoir au moins 1,5 mètre de diamètre autour de la douche pour permettre au utilisateur sur fauteuil roulant de la douche de circuler et de se retourner tranquillement. Ce cadrage n’inclut pas la présence des équipements fixes.

L’espace de la douche PMR doit, donc, mesurer au moins 1,2 mètre par 0,9 mètre pour une hauteur de 1,8 mètre au minimum. Depuis 2020, on a également interdit l’installation des marches et des rebords dans l’espace de douche pour éviter les glissades et les autres accidents.

Les équipements obligatoires d’une douche PMR

Une douche PMR doit disposer de quelques équipements jugés indispensables pour renforcer l’accessibilité, la parfaite autonomie et la sécurité de ses utilisateurs. Il en résulte ainsi la mise à disposition de :

  • Une douche à l’italienne au lieu de la cabine de douche.
  • Un pommeau de douche ajustable. 
  • Un banc de douche avec des poignées.
  • Un siège anti glisse fixé au mur à une hauteur comprise entre 45 et 50 cm.
  • Des barres de maintien 
  • Un ressaut faisant entre 2 et 4 cm avec une rampe d’accès à une pente maximale à hauteur de 33% dans le cas où le receveur est de plain-pied. 

Pour résumer, l’installation complète de ce dispositif prévoit la mise en place du receveur de douche plain-pied, les vitres, les panneaux muraux, les barres de maintien, le siège anti glisse et le mitigeur thermostatique. 

Plusieurs modèles de douches PMR existent sur le marché. Il faut généralement compter un investissement de 1500 euros pour les modèles d’entrée de gamme et pouvant aller jusqu’à 8000 euros pour les modèles les plus qualitatifs. Ce tarif est majoré du coût de la main d’œuvre puisqu’il faut toujours faire appel à un plombier à Angers aguerri pour installer une douche PMR.

Laisser un commentaire