Quel type de plomberie choisir : Cuivre ou Per ?

La tuyauterie est un élément indispensable de toute bâtisse. Elle permet d’élaborer les canalisations afin de permettre l’alimentation et l’évacuation de l’eau et du gaz. Que ce soit pour une nouvelle construction ou pour un projet de rénovation, il est nécessaire de bien choisir la matière des tuyaux, et ce pour des fins sanitaires, économiques et fonctionnelles. 

Alors qu’habituellement, les tuyaux sont toujours faits de cuivre, plusieurs nouveaux matériaux plus légers et plus pratiques à installer émergent sur le marché. L’une d’entre elles est le polyéthylène réticulé, plus connu sous l’abréviation « PER ». 

Si vous envisagez des travaux de plomberie, voici ce qu’il y a à savoir pour trancher entre le cuivre et le PER.

La tuyauterie en cuivre 

Étant le plus ancien et le plus traditionnel, le cuivre a toujours été le matériau numéro un en plomberie. Tous les tuyaux étaient autrefois faits en cuivre, et ce pour bénéficier de la noblesse et de la résistance de cette matière. Les canalisations en cuivre sont, donc, plébiscitées pour acheminer l’eau froide et l’eau chaude ou le gaz pour le chauffage. 

Pourquoi opter pour des tuyaux en cuivre ?

Si on demande à un plombier quelle matière choisir pour des canalisations durables dans le temps, la réponse unanime serait le cuivre. En effet, ce matériau bénéficie de plusieurs avantages qui l’ont propulsé, depuis l’ère du temps, comme la matière qualitative pour enrober ses tuyaux. 

Le cuivre est réputé pour sa résistance et sa fiabilité, fort ainsi de ses propriétés antibactériennes, ce qui fait de lui une matière qui dure dans le temps. Il est également recyclable, permet une bonne étanchéité et joue bien son rôle en matière de conduction thermique. 

De plus, les canalisations en cuivre possèdent un aspect esthétique non négligeable, notamment lorsque les tuyaux restent visibles. D’ailleurs, plusieurs décorateurs d’intérieur s’appuient sur ce point pour apporter une touche unique à leur décoration (on voit ça bien dans les restaurants et bars urbains). 

Les inconvénients du cuivre en plomberie 

Si le cuivre reste le matériau le plus utilisé en plomberie, il faut toutefois avouer certaines de ces lacunes comme l’entartrage rapide. Le principal inconvénient est, cependant, la difficulté de sa mise en place : avoir de la bonne volonté et les bons outils ne suffit pas pour installer des tuyaux en cuivre. Il est, souvent, nécessaire de passer par un plombier Paris qui dispose des capacités nécessaires pour maîtriser l’usage du cuivre. 

De plus, le cuivre reste assez onéreux à l’achat. Avec la montée en puissance d’autres matériaux comme le PER, ce n’est plus automatique d’opter pour le cuivre comme matériau de tuyauterie. 

La tuyauterie en PER

A l’instar du cuivre, les tuyaux en polyéthylène réticulé (PER) haute densité sont utilisés pour la distribution de l’eau sanitaire froide ou chaude, l’évacuation des eaux usées et le chauffage. Cette matière s’adapte parfaitement aux basses et hautes températures, mais il ne faut pas aller au-delà des 60° pour éviter d’endommager la canalisation en question.

Ces tuyaux sont reconnaissables avec leur couleur bleue lorsqu’il s’agit d’acheminer l’eau froide et leur couleur rouge quand c’est pour l’eau chaude. 

Pourquoi opter pour les tuyaux en PER ?

Le principal atout qui a démocratisé l’usage du PER en plomberie est son prix attractif qui est moins cher que celui du cuivre. Il y a, toutefois, d’autres avantages que cette matière coche tels que :

  • La résistance d’usage : le PER résiste bien à la pression d’eau, au gel et aux variations de températures. 
  • La résistance au calcaire et à la corrosion, ce qui fait d’elle une matière très fiable (sa durée de vie est estimée à 50 ans).
  • L’isolation phonique du PER est excellente.
  • La facilité de son installation : à l’inverse du cuivre, le PER ne requiert aucune soudure.
  • La praticité : le PER permet d’avoir de très longs tuyaux sans raccordements.

Le défaut des tuyaux en PER

Malgré sa résistance, une fois installé, le PER est un matériau assez sensible. Lors de sa pose, il faut faire bien attention parce que sa courbe de cintrage est très limitée d’où le risque d’endommager le tuyau. En général, il faut passer par un professionnel expérimenté en plomberie qui possède l’outillage et le savoir-faire nécessaire pour ce genre de missions.

Autre ce défaut majeur, le PER n’est pas le meilleur des matériaux en matière de dilatation et d’installation des canalisations de chauffage, car il exige un désembuage régulier pour le faire. Pour les décorateurs, en revanche, il ne faut pas compter sur le PER pour laisser les tuyaux visibles et les incorporer dans la décoration d’une pièce. 

Somme toute, le cuivre et le PER sont des matériaux sur lesquels on peut compter pour avoir une plomberie solide, fiable et pratique pour un usage à long terme.

Laisser un commentaire